Art populaire - Plaque d'immatriculation de voiture hippomobile
Plaque de voiture hippomobile. La commune de St-Nicolas-Du-Bosc-l’Abbé a fusionné en 1972 avec Caorches pour former Caorches-St-Nicolas.
Art populaire - Plaque d'immatriculation de voiture hippomobile
Plaques de voitures hippomobiles. Partie de l’arrêt du Conseil du roi du 20 avril 1783: «… tous propriétaires de charrettes, chariots et autres voitures, destinés au roulage et transport des denrées et marchandises, seront tenus de faire peindre en caractère gros et lisible, sur une plaque de métal posée en avant des roues, au côté gauche de la voiture, et ainsi que cela se pratique dans la ville et banlieue de Paris, leurs noms, surnoms et domiciles…».
Art populaire - Plaque d'immatriculation de voiture hippomobile
Plaque de voiture hippomobile. Voir sous l’enfant la fameuse plaque d’immatriculation.
(Pour la petite histoire la jeune femme en blanc, c’est ma mémé chez ses cousins de Thiberville – 27).
Poupée de cire
Poupée de cire. Scène pastorale pour cette poupée de cire datant de la seconde moitié du 19ème. On peut remarquer à droite un mouton également en cire et à gauche sous la main, deux oiseaux en verre. Le sujet n’est pas très commun.
Il est plus facile de trouver une représentation de l’enfant Jésus ou de la vierge Marie.
Art de tranchée - Briquet de poilu
Art de tranchée – Briquet de poilu. Le chien “sanitaire” n’aime pas beaucoup le casque à pointe.
Art populaire - Feuilles de chêne ajourées
Feuilles de chêne ajourées. Travaux de poilus (soldats de la guerre
14-18) exécutés avec une aiguille ou une fine lame de couteau.
Art populaire - Tabatière dite queue de rat
Tabatière dite queue de rat, réalisée par un poilu avec une écorce de bouleau.
Art populaire - Tabatière dite queue de rat
Tabatière dite queue de rat, celle-ci taillée dans un os.
Sabots sculptés par un soldat au front – art de tranchées ??? Un note manuscrite trouvée à l’intérieur l’indique…
Ces balles ont sifflé naguère
Et ne siffleront plus jamais
Car j’an ai fait des fleurs de guerre
Que t’offre un ami de la paix.
A. Boutle – 5 Déc 1902
Chemise d'enfant en toile huilée appelée blaude ou biaude en Normandie.
Chemise d’enfant en toile huilée appelée blaude ou biaude en Normandie.
Chaussures bois enfant
Chaussures d’enfant en bois de taille 27 – L’usure des semelles indique qu’elles ont été portées.
Pour paraître, le fabricant a fait preuve d’ingéniosité et d’imagination.
Art populaire - Carte brodée
Carte brodée

Selon Sophie SESMAT spécialiste en art populaire: “Cette belle carte, c’est une déclaration d’amour ! Vous voyez deux colombes, symboles de l’amour (généralement, on les représentait se becquetant, au-dessus d’une corbeille de fleur, d’un autel d’amour, …). Le cœur enflammé n’est pas ici un symbole religieux, il faut je pense y voir un cœur brûlant d’amour. Cela est renforcé par la symbolique des fleurs en-dessous : la rose (je vous aime) et la pensée (je pense à vous ou encore une pensée pour aujourd’hui et une pensée pour demain). Les insectes sont uniquement décoratifs!”

Présent d'amour
Présent d’amour – Le présent d’amour est une œuvre d’art populaire d’un «artiste» pour sa belle.

Sur cette photo montage, le premier présent d’amour est originaire de Provence. Ce noyau d’abricot sculpté, représente un petit panier avec pour la première face, deux cœurs transpercés par une flèche et pour la seconde face une croix pattée.
Le bouquet d’armoire normande avec ses deux colombes se «bécotant», est également un présent d’amour. Cette armoire familiale, fût sculptée par un ébéniste pour un aïeul peu fortuné, le «chef d’œuvre» dans du sapin, bien moins onéreux que le chêne.

Petits paniers sculptés dans des noyaux de prune. Ces minuscules objets appelés “affiquets” sont également des présents d’amour.
Deux autres affiquets également sculptés dans des noyaux de prune. Ce sont des boutons.

Et si vous souhaitez en savoir plus sur les affiquets, je vous recommande la
documentation de Sophie Sesmat en cliquant sur le lien suivant : Objets d’hier

Forme et compas de chapelier
Forme et compas de chapelier
Goujonnières et seau à vifs
L’art populaire chez le pécheur en rivières – Goujonnières et seau à vifs
Bouquet de moisson – En Normandie comme ailleurs, les ouvriers saisonniers avaient
pour coutume d’offrir ce type de bouquet à la propriétaire du domaine où ils étaient embauchés.
Marque à pain
Marque à pain – Avant d’enfourner son pain qui était cuit dans le four commun,
chacun appose sa marque. Celle-ci aux initiales : A.T, est en buis.
Barricot de faucheur – Musée de Normandie (CAEN)